déniaiser


déniaiser
DÉNIAISER. v. actif. Rendre quelqu'un moins niais, moins simple, plus fin, plus rusé, qu'il p'étoit. Il étoit fort simple, mais la Cour l'a un peu déniaisé. Les affaires l'ont déniaisé. Il s'est déniaisé en fort peu de temps. Il se déniaisera dans le monde. Ce mot n'est que du style familier.
f♛/b] On dit aussi, Déniaiser quelqu'un, pour dire, Le tromper. Et cela se dit principalement en parlant d'Un homme de la simplicité duquel on abuse, soit au jeu, soit en quelque autre occasion. Il avoit cinquante pistoles dans sa poche, les filoux l'ont déniaisé. Il s'est laissé déniaiser.[b]Déniaisé, ée. participe.
[b]f♛/b] Il est aussi quelquefois substantif; et alors il signifie Un homme adroit et rusé. C'est un déniaisé.

Dictionnaire de l'Académie Française 1798. 1798.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • déniaiser — [ denjeze ] v. tr. <conjug. : 1> • 1549 « tromper »; de dé et niais 1 ♦ Vieilli Rendre (qqn) moins niais, moins gauche. ⇒ débrouiller, dégourdir, dégrossir. Ce voyage l a un peu déniaisé. Pronom. « Afin de me déniaiser, je suis résolu de… …   Encyclopédie Universelle

  • deniaiser — Deniaiser. v. a. Rendre quelqu un moins niais, moins simple, plus fin, plus rusé qu il n estoit. Il estoit fort simple, mais la Cour l a un peu deniaisé. les affaires l ont extremement deniaisé. Il est aussi n. p. Il s est fort deniaisé en peu de …   Dictionnaire de l'Académie française

  • déniaiser — (dé ni è zé) v. a. 1°   Rendre quelqu un moins niais, moins simple, moins gauche.    Ironiquement, tromper quelqu un, abuser de sa simplicité. On l a déniaisé dès son arrivée à Paris. •   Quelques cuisiniers brûlent leurs viandes et gâtent leurs… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DÉNIAISER — v. a. Rendre quelqu un moins niais, moins simple, moins gauche, plus fin, plus rusé qu il n était. Il était fort simple, mais son voyage à Paris l a un peu déniaisé. Les affaires l ont déniaisé. On l emploie souvent avec le pronom personnel. Il s …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DÉNIAISER — v. tr. Rendre quelqu’un moins niais. Il était fort simple, mais son voyage à Paris l’a un peu déniaisé. Les affaires l’ont déniaisé. Il s’est déniaisé en fort peu de temps. Il se déniaisera dans le monde. Il signifie aussi Faire perdre son… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • déniaiser — v.t. Déflorer …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • déniaisement — ● déniaisement nom masculin Action de déniaiser, de se déniaiser. ⇒DÉNIAISEMENT, subst. masc. Action de déniaiser; fait d être déniaisé ou de se déniaiser. Il trébucha dans les cadavres des siens (...) Quel tragique déniaisement pour un garçon à… …   Encyclopédie Universelle

  • dégourdir — [ degurdir ] v. tr. <conjug. : 2> • XII e; de dé et gourd 1 ♦ Faire sortir de l engourdissement. ⇒ désengourdir. « Cela vous réchauffera les pieds et dégourdira les jambes » (Gautier). Se dégourdir les jambes en marchant. 2 ♦ Vieilli… …   Encyclopédie Universelle

  • dessaler — [ desale ] v. <conjug. : 1> • 1393; dessaléXIIIe; de des et saler I ♦ V. tr. 1 ♦ Rendre moins salé ou faire cesser d être salé. Dessaler de la morue en la faisant tremper. Intrans. (1680) Mettre des harengs à dessaler. Pronom. L eau de mer… …   Encyclopédie Universelle

  • apprendre — [ aprɑ̃dr ] v. tr. <conjug. : 58> • Xe; lat. pop. °apprendere, class. apprehendere « saisir, comprendre » I ♦ (Sens subjectif) Acquérir la connaissance de. 1 ♦ Être rendu capable de connaître, de savoir; être avisé, informé de (qqch.). Ils… …   Encyclopédie Universelle